BL2

BL2
BL2

mardi 6 mars 2012

Sb2

Le Sb2 se présente sous la forme d’un petit hangar rectangulaire enfoui derrière une végétation dense, à l'angle de la chaussée de Bruxelles et de la chaussée des Nerviens à Wavre.

Position Sb2
Construit par la 4e D. Gn. F. (Direction du génie et des fortifications), à la fin de l'année 1939, le bunker avait été muré par les Allemands. Il n’a été rouvert qu’au mois de mai 1997 par Robert Pied et ses collaborateurs afin de le rendre visitable lors des journées du Patrimoine de septembre 1997. Il possède encore son camouflage (unique dans la région) : des plaques de béton superposées et une charpente métallique. Il est actuellement fermé et entouré d'un potager.


Côté Nord-Ouest (Entrée)

Entrée
(Plaques de béton enlevées, pour raison de sécurité)

Côtés N-O et S-O

Côté S-E

Côté N-E

Embrasure côté N-E

Vue du dessus, vers N-E

Cheminée + structure pour le positionnement
de la charpente métallique

Angle Sud du hangar
(plaques de béton et mur de briques)

Angle Sud du hangar
(plaques de béton et mur de briques+ revêtement
simulant les plaques de béton)

Sortie de gaine lance-grenades,
placée à l'intérieur du "camouflage"?!
(Côté S-O)

Détail de sortie de gaine lance-grenades,
placée à l'intérieur du "camouflage"?!
(Côté N-E)

Sortie de gaine lance-grenades bouchée
(Côté S-E)

Sb2 (Schéma)

Sb2 (plan)


Grille d'entrée,
placée après la réouverture en 1997

Porte blindée à persiennes (d'origine) 

Les deux pièces - ou salles de combat -, identiques, sont protégées par un plafond d'une épaisseur de 1,50 m.

Passage de la salle 2 à la salle 1

Embrasure de tir vue de l'intérieur de la salle de combat 1:
 ouverture de la gaine d'observation, prise d'air de gaine de
 ventilation et volet de fermeture d'une gaine lance-grenades. 


Salle 1 : oeilleton de la meurtrière (donnant dans
le sas d'entrée) et étagère en acier galvanisé

Fixation pour un crochet destiné à
suspendre une lampe à pétrole


Bouche de tir (Salle 1 ) : tige filetée de fixation de l'affût "Chardome" 
et circulaire d'appui  fixée par 2 appuis dans le radier

Tige filetée : principale fixation de l'affût "Chardome"
Voir Archives du Blog : mai 2011


Fixation et crochet au coin supérieur gauche de l'embrasure; Hypothèses : fixation qui devait servir à maintenir la femeture du volet blindé extérieur  + crochet qui servait probablement de support pour un "rideau" obturant l'embrasure de l'intérieur ?

Salle de combat 2: Aspect typique du plafond intérieur
en tôles  galvanisées et ondulées
Marquage "SB2" sur une tôle galvanisée du plafond


Salle 2: T-tablette et étagère


Bouche de tir (Salle 2 )  :
circulaire d'appui  fixée par 2 appuis dans le radier.

Embrasure de tir vue de l'intérieur de la salle de combat 2:
 volet de fermeture d'une gaine lance-grenades,..
On remarquera des traits en blanc sur les murs, destinés au
positionnement et réglage de la mitrailleuse . 

Embrasure de tir vue de l'intérieur de la salle de combat 2:
 ouverture de la gaine d'observation, prise d'air de gaine de
 ventilation, tige filetée,... 


Sortie de secours murée. On remarquera dans le coin inférieur gauche,
un conduit probablement destiné à contenir un cable téléphonique ?

Porte blindée à persiennes (d'origine)
Vue intérieure

 

SOURCES:
http://archives.lesoir.be/un-abri-betonne-visitable-en-septembre-le-centre-anti-c_t-19970801-Z0E1G5.html
Robert Pied : «Wavre, centre antichar et les défenses environnantes sur la ligne KW 1939-1940».Tome I Publication du Syndicat d'initiative de Wavre.

Remerciements à Monsieur Wanbecq Yves pour son amabilité.

jeudi 1 mars 2012

Halle (Position Wavre-Ninove)

Les six abris bétonnés existants (2 disparus : le A1 et le A5) sont habituellement de forme rectangulaire, ils ne comportent pas d’orillons mais sont parfois (A2 et A3) munis d’un mur en chicane protégeant l’entrée. Ils possèdent de fausses embrasures et les véritables embrasures ne sont pas dotées de gaines d’observation, ni de fixation pour des volets métalliques comme l’on peut voir sur les bunkers de la ligne K.W. Par contre, sur certains bunkers, il existe un petit dôme (A2 et A3) avec une ouverture sur le toit afin de permettre le passage d’un périscope. Ces bunkers sont aussi dotés de gaines lance-grenades. (Voir Archives du blog de juin 2011 et avril 2011)
Le camouflage est généralement de deux types : toit plat et briques de façade (A4, A6, A7 et A8) ou crépi tyrolien mamelonné (A2 et A3) apposé directement sur le béton.
Centre antichar de Halle
(punaises jaunes = abris existants,
punaises blanches = abris disparus et borne "Cointet")

A2

A2

A2

A2

A2 (fausse embrasure)

A2 (embrasure murée)

A2
(entrée obstruée, protégée par un mur en chicane)

A2

A2 (dôme sur le toit)

A2 (sortie de secours murée)

A2

A3

A3

A3 (dôme sur le toit)

A3

A3 (fausse embrasure)

A3 (mur en chicane au niveau de l'entrée)

A3

A3 ("entrée")

A3 (salle de combat)

A3 (orifice pour le périscope)

A3 (bouche de tir, sortie de secours,
orifice de gaine lance-grenades
et plafond en tôles galvanisées)



A3 (bouche de tir, orifice de gaine lance-grenades
et plafond en tôles galvanisées)

A3  (bouche de tir et sortie de secours)


A3 (crépi tyrolienmamelonné)

A3 (crépi tyrolien mamelonné + crochet)

A3 vu du A4
A4 (années 40 ?)

A4 (actuellement dans le cimetière !)

A4

A4 (embrasure murée)

A4 (fausse fenêtre)

A4 (embrasure murée)

A4 (fausse embrasure)

A4 (entrée)


A4 (sortie secours)

A4 (bouche de tir)

A4 (bouche de tir)

A4 ( (bouche de tir, sortie de secours,
orifice+ volet de fermeture de gaine lance-grenades
et plafond en tôles galvanisées)

A4

A4
 (sortie de gaine lance-grenade dans le sas d'entrée)


A6

A6

A6 (embrasure)
A7

A7
A8

A8

A8 (sortie extérieure d'une gaine lance-grenades)

En novembre 1939, il avait été décidé de construire une ligne d’obstacles (barrières « Cointet », bornes d’amarrage, tétraèdres,…(Voir Archives du blog de Décembre 2010)) continue sur les 60 kilomètres qui séparent Wavre de Ninove. Deux bornes d'ancrage "Cointet" sont encore visibles à Halle.


Barrières "Cointet" dans la région de Halle (1940)

Borne d'amarrage sur le talus bordant
la Berendries

Borne d'amarrage (Berendries)

Borne d'amarrage (Berendries)

Borne d'amarrage (Kasteelbrakelsesteenweg)
 Sources :
http://hdbr.be/INDEMARGE/1940xxxx01.htm

http://www.clham.org/ONPP/Pub%202005/09-2005.pdf

http://ablhistoryforum.be/viewtopic.php?f=44&t=501