BL2

BL2
BL2

mardi 15 novembre 2011

Chambres de visites : VA, VB et VC

Emplacements des VC 39, VC 45, VA 57 et du VA 59

Les abris de petite taille de type "V" ou chambres de visites/connexion sont constitués d'un seul local pouvant renfermer un ou deux tableaux de connexion en acier galvanisé, fixé(s) contre le mur face à la porte d'entrée. Actuellement, seuls les chassis des tableaux restent visibles.

Des gaines en acier galvanisé débouchant du sol sous les tableaux, auraient dû acheminer des câbles téléphoniques souterrains. Nous rappelerons que les câbles du réseau téléphonique ne furent jamais posés au sud de Louvain (voir les Archives du blog septembre 2011).

En cas de rupture de ligne entre deux abris, il était prévu de placer de nouveaux fils, à même le sol, d'un abri à l'autre. Le passage de ses fils auraient dù se faire par les trois petites gaines placées au travers du béton sur le côté de la porte blindée.

Les chambres de visite n'étaient pourvues d'aucune bouche de tir ou gaine d'observation. Elles étaient, pour la plupart, partiellement enterrée en bordure d'un chemin.

Chambre de visite en coupe

Chambre de visite vue du haut


VA59 : Emplacement de la porte blindée et sur la droite
les trois gaines pour un éventuel raccord 


Vue intérieure du VA59: attache du tableau de connexion
et tubes d' arrivée des câbles téléphoniques débouchant du sol

VA59 : on remarquera l' absence de crochet
pour filet de camouflage
VC45 : couvert de lierre

VC45 : chassis du tableau de connexion
VC 39, vu de l'arrière

Entrée VC 39

VC 39 : les trois gaines pour un éventuel raccord 

VC39 : chassis du tableau de connexion

VA 57 (abri pour chauves-souris)



 
On remarquera que les abris de "type VA" sont disposés à proximité des abris pour mitrailleuses (LW), que le abris de "type VB" en sont les plus éloignés et que les abris de "type VC" sont placés entre les VA et les VB. Les abris de "type C" (voir les Archives du blog octobre 2011) sont disposés à l'intersection de chaque boucle.

Photos d'un autre bunker de type "C" répertorié sur le plan ci dessus :
C 40
Sources :
  • R. Pied : «Wavre, centre antichar et les défenses environnantes sur la ligne KW 1939-1940». Publication du Syndicat d'initiative de Wavre. Février 1989.

dimanche 2 octobre 2011

Abri de connexion ou de commandement : Le C49

C49
Le C49 est partiellement enterré (comme l'étaient la plupart de ces centraux téléphoniques) en bordure d'un chemin qui traverse le golf de la Bawette à Wavre. Etant donné son bon état de conservation, il me servira de base iconographique pour la description des abris de connexion et/ou de commandement de la ligne K.W. (Voir Archives du blog : septembre 2011). Quelques photographies des C46 et C48 complèteront cette description.

Emplacement du C49 (+ C46 et C48)

Les abris de connexion (et/ou de commandement) de type "C" sont d'une taille quasi équivalente aux abris pour mitrailleuses. Contrairement à ces derniers, ils ne possèdent pas de crochets pour des filets de camouflage. L'accès au local intérieur, en forme de "L", était verrouillé par 3 portes et un sas d'entrée.

C49 (vue N-E)

C49 (vue ouest)

Schéma C49

Les centraux de type "C" ne sont pas équipés d'embrasure de tir ni de gaine d'observation. Toutes les gaines (ventilation) donnant vers l'extérieur sont protégées par des grilles ou des grillages en acier galvanisé à l'extérieur et des volets de fermeture à l'intérieur.

Grille épaisse en acier (C49)

Grillage en acier déterioré (C49)

Grille et grillage en acier ( C46)

Volet de fermeture et toit en tôle galvanisée (C49)

Volet de fermeture (C49)

Grille en acier (cheminée) (C49)

Volet de fermeture incomplet C48

A l'intérieur nous distinguons les attaches de tableau de connexion, les tubes d'arrivée des câbles téléphoniques, des tablettes, des étagères en acier galvanisé et des crochets placés sur les murs.


 Tableau de connexion et tubes d'arrivée des câbles téléphoniques (C49)

Etagère métallique à crochets, tablette et crochets dans le mur (C49)

Crochets(C49)


Crochets, tablette, volet de fermeture et au plafond :
tôle en acier galvanisé + emplacement pour crochets (C48)
 
 Tableau de connexion,  tubes d'arrivée des câbles
 téléphoniques et tablette (C 48)

Une porte de secours, similaire à celle que l'on peut trouver dans les abris pour mitrailleuses (voir Archives du blog: mai 2011), pouvait être utilisée.

Sortie de secours (C49)

Sortie secours: rainures pour le double empilement de poutrelles (C49)

Sources :
  • R. Pied : «Wavre, centre antichar et les défenses environnantes sur la ligne KW 1939-1940». Publication du Syndicat d'initiative de Wavre. Février 1989.


Deux têtes de câbles de 50 paires
dans le Central téléphonique fortifié de Embourg
(Position fortifiée de Liège - 1940)



samedi 17 septembre 2011

LW2, LW4 , LW5, LW7 et LW8 : Open Monumentendag 2011

A Korbeek - Dijle, dans le cadre des Journées du patrimoine 2011, deux bunkers de la ligne KW (le LW2 et LW5) ont été ouverts au public.
En mai 1940, la population avait dû quitter le village et ces abris pour mitrailleuses étaient utilisés par les troupes britanniques.

Entrée LW2

Bouche de tir LW2 ( Salle de combat 1)

Bouche de tir vue de l'intérieur, LW2
( Salle de combat 1)

Bouche de tir LW2  + support d'affut "Chardome"
(Salle de combat 2 - repeinte en blanc )

LW2 (salle de combat 1 - repeinte en blanc) - sortie de secours
LW4, mai 1940

LW4, septembre 2011

LW5, il y a quelques années

LW5, actuellement

Parement de briques (LW5)

Bouche de tir (salle de combat 2) :
 réductions d'ouverture en bois ( LW5)

Bouche de tir vue de la salle de combat 2 (LW5)

Salle de combat 1, bouche de tir murée (LW4)

Le LW7 et le LW8  faisaient partie de la ligne KW (voir Archives du blog février 2011) .Ces 2 bunkers, situés à Sint-Joris-Weert, permettent de bien se représenter la fonction de combat de cette ligne de défense (en conjonction avec la Dyle et la plaine inondable). Le LW7, encore bien visible, était initialement accolé à un batiment en briques construit dans les années 30 (détruit après guerre et visualisable à l'adresse : www.fortiff.be/ifb/index.php?page=l66 ). Ces deux bunkers ont été brièvement utilisés par l'armée britannique en mai 1940. Le LW 8 est devenu un refuge pour les chauves-souris et la porte P1 a été aménagée à cet effet.

LW7

Crochets de camouflage sur le toit du LW7

Emplacement porte P2, on remarquera le dénivelé
(marche à l'entrée de la salle de combat 2) (LW7)

Deux étagères en acier galvanisé sur 2 niveaux (LW7) 

Fusil-mitrailleur Bren MKI, installé dans la bouche
de tir de la salle de combat 2 (LW7)

Fusil-mitrailleur Bren MKI, installé dans la bouche
 de tir de la salle de combat 2 (LW7)

Fusil-mitrailleur Bren MKI, installé dans la bouche
de tir  de la salle de combat 2 (LW7)
Il faut signaler qu'en mai 1940, les Anglais avaient été surpris de trouver des affûts de tir installés pour des mitrailleuses de "type belge" à l'intérieur des abris bétonnés (voir Archives du blog mai 2011). Les fantassins britanniques démontèrent les affûts des abris de Louvain à Wavre et installèrent leurs fusils-mitrailleurs de type "Bren" sur des sacs de sable.

LW8

LW8 : Sortie extérieure d'une gaine lance-grenades,
on remarquera que le camouflage initial de ce bunker
était partiellement constitué de briques

"Porte P1" aménagée pour donner accès aux chauves-souris (LW8)

LW8 : Salle de combat 2 avec des "nichoirs" pour chauves-souris

La reconstitution de la vie de soldats britanniques au devant et dans les bunkers

Soldat du Princess Louise's Kensington Regiment
dans la salle de combat 2 de l'abri pour mitrailleuses KW7

Mitrailleuse Vickers

King's Shropshire Light Infantry
(le 1st Battalion était déployé sur la ligne K.W. en mai 1940)

Princess Louise's Kensington Regiment
Sources:
  • Robert Pied : «Wavre, centre antichar et les défenses environnantes sur la ligne KW 1939-1940».Tome I Publication du Syndicat d'initiative de Wavre.
  • Robert Pied : «L'Enfer de la Dyle». Mai 40. Tome II .Publication du Syndicat d'initiative de Wavre.
  • Brochure : Open Monumentendag 2011 - thema CONFLICT. Programma "DE KW LINIE in Oud Heverlee en Bertem".