BL2

BL2
BL2

mardi 14 décembre 2010

Camouflage des abris dans la région de Wavre

A partir du mois de décembre 1939, de nombreux entrepreneurs civils furent impliqués dans la construction des abris bétonnés de la ligne K.W. sous le contrôle de la 4e direction du génie et des fortifications
Au printemps 1940, les 42 abris pour mitrailleuses étaient construits entre Louvain et Rixensart et vint le temps du camouflage de ceux-ci. C'est notamment l'Agence Rossel (spécialisée dans le domaine de la publicité murale) qui entreprit toute une série de maquillages par peinture représentant diverses sortes de silhouettes fictives sur le béton lisse des abris.

Parmi les différents camouflages, on peut distinguer les variantes suivantes: imitation de maisonnettes par murs de briques de parement et toit plat ou charpente métallique avec tuiles; peinture apposée directement sur le béton; imitation d'atelier en plaques de béton...

A titre exemplatif, quelques bunkers "camouflés" :



Source : Denkfchrift über die belgifche landesbefetigung - 01.10.1941

Exemples de camouflage "remarquable" d' abri bétonnés de la ligne K.W. :


LW4
Soixante ans après, la peinture n'a que très rarement résisté. Mais on peut encore discerner un des seuls exemples (dans la région de Wavre) de camouflage par peinture sur béton et toit plat sur le LW16 dans le parc du château de Laurensart à Gastuche.


LW16

Flanc sud du  LW16

Enfoui derrière une végétation dense, à l'angle de la chaussée de Bruxelles et de la chaussée des Nerviens à Wavre, se cache un drôle de petit hangar rectangulaire entouré par un potager...
A y regarder de plus près et au vu de sa porte d'entrée, haute d'un mètre cinquante, on réalise qu'il n'a du hangar que l'aspect extérieur. Il s'agit en fait du Sb2 qui possède encore son camouflage : des plaques de béton superposées et une charpente métallique (seul exemplaire de ce type dans la région).
Sb2

Sb2
Exemple de destruction avortée: l'abri bétonné Sb 1, au carrefour de la chaussée du Tilleul et de la chaussée d'Ottembourg (Wavre). Les ouvriers, qui ont voulu démolir cette "maison factice avec charpente métallique et toit de tuiles" au début des années 70, n'ont pu enlever qu'un mètre cube en deux semaines! Seules sa façade et une partie de l'enveloppe de briques qui lui servaient de "maquillage"ont été détruites ! 

SB1

Briques de façade Sb1
Quelques abris sont camouflés par des briques de parement et un toit plat, il s'agit des LW19, LW18 et LW17.
LW19 ( Wavre)
Bouche de tir murée (LW19)

LW18 ( Basse-Bavre),
 bel exemple de "maisonette" au toit plat et corniche

LW18, parement de briques déteriorés
 laissant apparaître le béton

Bouche de tir murée du LW17 (Gastuche)

En plus du maquillage en fausse maison
(simples briques de parement et toit plat),
on distingue des crochets pour filets de camouflage !

La grande majorité des autres abris bétonnés de la région (BL1 à BL10, BB1 à BB7, LW20 et de LW15 à LW10) n'avait pour seul camouflage qu'une peinture apposée directement sur le béton comme on peut le voir sur le BL7 (p.58) dans l'excellent ouvrage* de Robert Pied.


BL7, la presque totalité des peintures a disparu
BL8, traces de camouflage "branches d'arbres"
BL9, traces de camouflage " tronc et branches d'arbres"

De plus, tous les abris pour mitrailleuse en simple béton lisse étaient dotés de crochets en acier pour filets de camouflage.
Crochets ( BL10)
NB: en mai 1940 tous les travaux des tronçons Leuven -Wavre et Wavre - Ninove étaient terminés et ce malgré les 2 mois de gel au début de 1940 !


Sources:
*Robert Pied; «Wavre, centre antichar et les défenses environnantes sur la ligne KW 1939-1940». Publication du Syndicat d'initiative de Wavre. Février 1989.
Denkschrift über die Belgische Landesbefestigung - Hrsg. Oberkommando des Heeres, Berlin 1941
http://archives.lesoir.be/bataille-de-la-dyle-breve-et-meurtriere-la-ligne-kw-ou-_t-19900516-Z02P4L.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Toutes les informations complémentaires et les critiques constructives sont les bienvenues sur ce blog !